J.IIC-GC VOLUME 21 (1996)

The Conservation of a Three-Way Painting

Michael O’Malley

On trouve parfois dans les collections des musées des objets inhabituels comme les tableaux changeants, dont l’histoire ou la restauration est peu documentée. Cet article fournit quelques données historiques concernant ces objets et présente le traitement d’un tableau changeant peint sur toile et sur bois. Un tableau changeant permet de présenter trois images différentes grâce à un montage simple, fait à la main : une image est placée au fond d’un support en forme de boîte, tandis que les deux autres sont posées sur d’étroites languettes verticales tendues sur un châssis placé devant l’image du fond. Bien que les origines exactes de ce type d’objet soient obscures, des textes anglais du XVIIe siècle en font mention. Leur diffusion dans la culture populaire, comme enseignes de magasins ou jouets optiques, est peu documentée. Le tableau faisant l’objet de cet article date probablement du XIXe siècle et fait partie de la collection du National Museum of American Art de la Smithsonian Institution. Au cours du traitement, les languettes de toile et le panneau peint ont été retirés, la peinture a été consolidée, la saleté et le vernis ont été enlevés, les déchirures ont été réparées, les extrémités pliées des languettes de toile ont été renforcées, les lacunes ont été intégrées, puis l’œuvre a été réassemblée.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 21 (1996)

Histoire de cas d’un tableau changeant en papier

Denise Allard

Les tableaux « changeants » ou « tridimensionnels » permettent d’observer deux ou trois images différentes selon le point d’observation. Ils sont réalisés à partir de peintures sur toile et sur bois, de dessins ou d’estampes. Le présent article décrit la restauration d’un objet de ce genre assemblé à partir de trois lithographies. Une des lithographies est fixée au fond d’un support de bois en forme de boîte. Les deux autres images sont découpées et assemblées dos à dos en étroites languettes. Les languettes sont tendues verticalement et perpendiculairement à l’image du fond grâce à des rainures verticales pratiquées en haut et en bas du support. Lors du traitement, deux répliques de l’œuvre furent construites, l’une pour trouver une méthode pratique de nettoyage du papier en milieu aqueux, l’autre pour évaluer le comportement sous tension de plusieurs adhésifs, de textiles et de papiers soumis à des variations d’humidité. Ce ne fut que lorsque les matériaux et la méthode de montage furent choisis que l’objet fut démonté et le papier nettoyé et réparé. Les languettes réparées furent fixées au châssis du support avec d’étroites charnières de papier. Le support fut réparé et le bois fut scellé à l’emplacement de la lithographie du fond. Un passe-partout placé devant le support a permis de cacher le système de montage. L’œuvre a été encadrée sous verre. Les décisions prises tout au long des différentes étapes du traitement sont expliquées.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 21 (1996)

The Analysis and Treatment of Two Portraits Attributed to Paul Kane (1810-1871)

John R. Gayer

Cet article traite de l’état, de l’analyse et du traitement de deux portraits canadiens anciens de la collection du Musée des beaux-arts du Canada. Les portraits, des huiles sur toile, sont attribués à Paul Kane et ont été peints vers 1834-1836. L’analyse scientifique d’échantillons provenant des portraits a été effectuée par l’Institut canadien de conservation afin de répondre à des questions reliées au traitement et de documenter les matériaux et les techniques employés par l’artiste. Les mesures correctives et préventives appliquées aux tableaux ont été choisies de façon à préserver des particularités directement reliées à l’histoire et à l’aspect des portraits.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 21 (1996)

Epoxy Resin Adhesives: Report on Shear Strength Retention on Glass Substrates

Jane L. Down

L’évolution de la résistance au cisaillement de dix adhésifs à base de résines époxy durcissant à la température de la pièce a été étudiée. Ces adhésifs ont été soumis à un vieillissement à l’obscurité à 22 °C (45 % d’humidité relative (HR)) et à 75 °C (étuve, ~2 à 4 % HR), et sous éclairage à haute intensité. Les essais ont été effectués sur des substrats de verre. Les formulations d’époxy qui contenaient une résine à base d’éther diglycidylique de bisphénol A et un durcisseur à base d’une amine modifiée possédaient, au départ, la meilleure résistance au cisaillement. Bien que deux formulations aient été identifiées comme résistant mieux à la perte de résistance mécanique suite au vieillissement que les autres formulations testées, on a constaté qu’aucune formulation ne perdait de résistance de façon excessive dans les conditions utilisées. On ne devrait donc pas se préoccuper outre mesure de la perte de résistance mécanique causée par le vieillissement lorsque l’on utilise des adhésifs à base de résines époxy dans des applications du domaine de la conservation.

Télécharger: JIIC-GC21 Down

J.IIC-GC VOLUME 20 (1995)

The Slow Drying of a Wood Section from the S.S. Beaver

Louise A. Fox, Clifford Cook

Cet article décrit le traitement de conservation entrepris afin de stabiliser une section de bois peint, faite de chêne africain (Oldfieldia africana), prélevée à des fins commémoratives sur le bateau à aubes S.S. Beaver. Une approche novatrice faisant appel à un séchage lent et contrôlé a été adoptée à cause de la nature composite de l’objet et du fait qu’il était imbibé d’eau. La surveillance de la teneur en humidité du bois à l’aide de vis servant d’électrodes et d’un hygromètre à résistance a aidé à minimiser les dommages causés au bois durant le séchage.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 20 (1995)

The Use of Enzymes in the Conservation Treatment of a Seventeenth-century Wall Map of America

Maria Bedynski

Avant la documentation photographique pour fin de publication, une carte murale très rare des Amériques, publiée en 1698 par le cartographe français Nicholas de Fer devait être restaurée. Des lisières de papier collées le long des bordures de la carte recouvraient le titre original en haut et les panneaux de données géographiques eux-mêmes collés en bas et sur les côtés. Ces lisières et les panneaux étaient très fragiles, et se désintégraient facilement quand on les mouillait. De plus, des fragments du texte restaient attachés au verso des lisières une fois enlevées. Cet article a pour but d’expliquer la technique de conservation pratiquée en 1991-1992 et décrit la fonction de l’enzyme (une amylase isolée de l’espèce Bacillus) dans le processus complexe de restitution du texte aux endroits d’origine, à l’aide de cataplasmes. Cette méthode s’est avérée très efficace pour les supports fragiles et difficiles à séparer.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 20 (1995)

À la frontière de l’archéologie et de la conservation – La fouille d’une sépulture amérindienne du XVIIe siècle

André Bergeron, Yves Chrétien, Robert Larocque

Dans le cadre d’une fouille archéologique effectuée en 1991 à Saint-Nicolas, près de Québec, l’intervention d’un restaurateur a été requise afin de permettre le sauvetage d’une sépulture autochtone du XVIIe siècle. La fouille complétée en atelier a permis la reconstitution partielle du déroulement de la cérémonie funéraire, ainsi que la préservation d’objets trop fragiles pour un dégagement conventionnel. Deux chaudrons de laiton, quatorze objets en fer et un en cuivre furent mis au jour et traités de façon à recueillir un maximum d’informations significatives sur les rituels funéraires de l’époque. Cet article présente la procédure de traitement utilisée, les objets trouvés, ainsi que les principales conclusions anthropologiques découlant de la fouille de cette sépulture. L’exhumation et l’analyse de cette sépulture constituent un bel exemple de l’apport de la conservation à une étude multidisciplinaire impliquant l’archéologie, l’ethnologie et la paléoanthropologie.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 20 (1995)

Corrosion Protection of Outdoor Iron Artifacts using Commercial Rust Converters

Nancy E. Binnie, Lyndsie S. Selwyn, Carl Schlichting, Deborah A. Rennie-Bisaillion

La capacité de former les revêtements stables sur des objets en fer rouillé remisés ou exposés à l’extérieur a été évaluée pour neuf stabilisateurs de rouille offerts sur le marché ainsi que pour l’acide tannique. Les stabilisateurs de rouille ont été analysés par microscopie électronique à balayage couplée à la spectrométrie des rayons X, diffraction des rayons X et spectroscopie infrarouge à transformée Fourier, afin de déterminer leurs composants principaux. Ils contenaient en général de l’acide tannique et un consolidant polymère. Les stabilisateurs de rouille ont été appliqués sur des plaques d’acier doux de 10 x 30 cm qu’on avait préalablement laissé rouiller. Aucune couche de peinture supplémentaire n’a été appliquée. Deux méthodes d’essai ont été utilisées : (i) un essai au brouillard salin pendant 30 jours (vieillissement accéléré) et (ii) une exposition aux intempéries dans les régions des Prairies, du centre du Canada et des Maritimes pendant 5 ans (vieillissement naturel). La dégradation la plus marquée et la plus rapide est survenue dans le climat marin, celle la moins marquée dans la région des Prairies. Après analyse des résultats des essais d’exposition aux intempéries et au brouillard salin, les stabilisateurs de rouille ayant la meilleure durabilité globale (et qui sont toujours sur le marché) sont les marques Conquest Polymeric Rust Converter et Rust-Oleum Rust Converter 7830. Ces revêtements empêcheront la surface en fer de rouiller de nouveau pendant plusieurs années dans la plupart des environnements. Les autres produits faisant partie de cette étude peuvent offrir une excellente protection dans certains environnements.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 20 (1995)

Étude comparative d’une série d’anges adorateurs attribués à François-Noël Levasseur

Claude Payer

Quatorze anges agenouillés en bois sculpté, doré et polychrome, formant cinq groupes distincts provenant d’églises québécoises, ont été examinés. Leurs matériaux et techniques de fabrication ont été comparés pour déterminer si leur attribution à un seul et unique artiste, François-Noël Levasseur (1703-1794), établie sur des bases stylistiques à partir de données historiques incertaines, était fondée. L’analyse des dimensions, des composantes et des détails de construction, ainsi que la radiographie, ont permis d’établir des différences et de réinterpréter certaines sources archivistiques.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 19 (1994)

Spectroscopic and Chromatographic Analysis of Selected Paintings from the Parisian Period of Paul-Émile Borduas

Elizabeth Moffatt, David Miller

L’analyse d’échantillons provenant de huit tableaux datant de la période parisienne du peintre québécois Paul-Émile Borduas (1905-1960) a été entreprise. Ces peintures à l’huile de grand format avec prédominance de noir et de blanc ont été exécutées entre 1957 et 1959. Elles présentent des problèmes de conservation tels que craquelage de la peinture noir, clivage, séchage incomplet, exsudation d’huile jaunie et migration de l’huile au travers de la toile. L’analyse d’échantillons de peinture noire et blanche par spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier et chromatographie en phase gazeuse/spectrométrie de masse a fourni des renseignements détaillés sur la nature des pigments et des liants. Plusieurs facteurs reliés aux matériaux et aux techniques qui contribuent aux problèmes de conservation sont identifiés et discutés.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 19 (1994)

A Conservation Strategy for a Seventeenth Century Archaeological Site at Ferryland, Newfoundland

Cathy Mathias

Des objets archéologiques en fer provenant de Ferryland (Terre-Neuve), un site de la période coloniale du XVIIe siècle, ainsi que la matrice de sol qui leur est associée, ont été étudiés, en particulier en ce qui a trait à la minéralogie des produits de corrosion. Huit échantillons de sol ont été prélevés dans deux zones pour être caractérisés du point de vue physique et chimique. L’analyse chimique a été réalisée par spectrométrie des rayons X et diffraction des rayons X. Dix-huit clous en fer, représentant différentes conditions d’enfouissement, ont été analysés par diffraction des rayons X et radiographiés. Des analyses pétrographiques ont également été réalisées par microscopie en lumière réfléchie et à l’aide d’une microsonde électronique. Les données suggèrent que les produits de corrosion et l’état général des objets dépendent du milieu environnant. L’analyse du sol indique que les deux zones contiennent de grandes concentrations de quartz et de feldspath et un peu de minéraux argileux. De la goethite, de la lépidocrocite, de la chromite, de la magnétite, du quartz, du feldspath et des argiles ont été identifiés dans les produits de corrosion des clous. Les trois derniers composés proviennent du sol et ne sont pas le résultat d’une altération. Les examens visuel et instrumental des échantillons de sol et des objets indiquent que les couches stratigraphiques identifiées comme étant du remblai et celles présentant des traces d’incendie, lesquelles représentent 50 % de la surface excavée, semblent constituer le meilleur milieu en terme de préservation. Dans le cas du site de Ferryland, où environ 15 000 objets en fer sont mis au jour par année, on a jugé le traitement de tous les métaux ferreux trop coûteux et difficilement réalisable en pratique. La stratégie de conservation mise au point pour les métaux ferreux fait donc appel à la fois à un traitement passif et à un traitement actif. Les fragments de clous en fer seront séchés dans une étuve. Une solution aqueuse d’hydroxyde de sodium à 1 % sera utilisée pour la plupart des autres métaux ferreux, sauf pour les objets composites. Afin de faciliter l’extraction des ions chlorure, un temps d’immersion un an sera requis.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 19 (1994)

Accreditation in Conservation: Towards Professional Status

Barbara A. Ramsay-Jolicœur

La question de l’attestation professionnelle des restaurateurs est discutée par rapport à diverses définitions du terme « profession », à l’émergence des professions dans notre société et aux critères du « statut professionnel ». Des services professionnels doivent par définition protéger les « intérêts vulnérables » des professionnels eux-mêmes, du client, ainsi que du grand public qui peut être affecté en bout de ligne par la qualité de ces services. L’octroi de licences, un système que rend certaines qualifications obligatoires pour exercer la profession, se distingue de l’attestation professionnelle, un système fondé sur l’évaluation volontaire des praticiens et l’autoréglementation au sein du corps professionnel. Le statut des restaurateurs dépend dans une large mesure de la perception qu’a le public de la profession, et celle-ci sera favorable si les professionnels ont une réputation d’intégrité et des normes élevées de pratique. L’importance d’un corps professionnel autoréglementé est soulignée. Quelques-uns des avantages et des problèmes reliés à l’attestation sont présentés.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 19 (1994)

Treatment of Archaeological Baleen Artifacts at the Canadian Conservation Institute

Laura Wardlaw, Tara Grant

Durant les quinze dernières années, plus de 200 objets de fanon de baleine provenant de sites de culture Thulé dans l’arctique canadien ont été traités à l’Institut canadien de conservation (ICC). Le fanon est un matériau kératinique qui garnit la bouche de certains cétacés et notamment de la baleine. Il était employé par le peuple Thulé pour la production d’une variété d’objets, tels que les patins de traineaux, la vaisselle, les arcs, les filets de pêche, les cordages ou les liens. Les traitements réalisés à l’ICC ont consisté en nettoyages, consolidations et séchages contrôlés. Le choix du processus de séchage détermine l’aspect final de l’objet.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 18 (1993)

A Conservator’s Thoughts Regarding Policy and Travelling Exhibitions at the National Gallery of Canada

Marion H. Barclay

Récemment, avec le nombre croissant d’expositions itinérantes, les restaurateurs qui pratiquent dans les musées ont dû redéfinir leur rôle de façon à s’impliquer dans la rédaction des politiques et des procédures reliées au prêt des œuvres d’art. Les restaurateurs se doivent de comprendre ce que leur établissement estime être ses principes directeurs, tels que définis par son mandat, de manière à ce que la conservation préventive et la restauration deviennent une composante constructive des politiques de l’établissement.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 18 (1993)

Electrophoretic Analysis of the Effect of Selected Fumigants on Collagenase-protease Digestibility of Skin Proteins

Robert H. Glew, Stephen L. Williams, Michael D. Stroz, Asish K. Saha

L’effet de plusieurs fumigants sur la digestibilité enzymatique de protéines provenant d’échantillons de peau de mammifères a été étudié à l’aide de la technique SDS-PAGE. Les fumigants étudiés (naphtalène, paradichlorobenzène, Dichlorvos, disulfure de carbone, tétrachlorure de carbone et dichloroéthylène) sont des insecticides qui, par le passé, ont été utilisés localement dans les réserves des musées. Cette étude rapporte les effets de chaque fumigant sur la facilité avec laquelle les protéines des peaux sont digérées par des collagénases-protéases au cours de six mois de fumigation continue. Il a été démontré que tous les fumigants étudiés augmentaient la susceptibilité à la protéolyse des échantillons de peaux, ce qui indique que la fumigation aggrave la dégradation des protéines des peaux. Comme la digestibilité des protéines des peaux croît à mesure que se prolonge la fumigation, il semble que la dégradation attribuable à la fumigation soit progressive et probablement cumulative.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 18 (1993)

The Examination and Replication of a Tsimshian Stone Mask from the North Pacific Coast

Ian N.M. Wainwright, Stan Frydryn, Rollo H. Myers, P. (Tom) Sawyer

L’examen et la reproduction d’un masque en pierre provenant de Kitkatla, un village tsimshian, sont décrits. Le masque, collectionné en 1879 et propriété du Musée canadien des civilisations, s’apparie à un second masque collectionné en 1872 à Metlakatla et qui est maintenant au Musée de l’Homme à Paris. Les deux masques s’imbriquant l’un dans l’autre, on souhaitait pouvoir les montrer en paire, et donc en effectuer des répliques. Le masque, fait de pierre de savon, est coloré par endroits avec des pigments rouge et vert qui ont été identifiés par diffraction des rayons X comme étant un rouge d’oxyde de fer et de la terre verte (céladonite ou glauconite). Aucun liant n’a été détecté par spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier. On jugeait que la reproduction du masque par moulage direct serait trop risquée pour l’objet. Un modèle tridimensionnel en mousse de polyuréthane a été usiné en utilisant des tracés photogrammétriques comme guides. Le modèle a été fini à la main, coulé en résine époxy dans un moule en caoutchouc de silicone, puis peint afin d’imiter la couleur et la texture de l’original.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 17 (1992)

A Suggested Exhibition Policy for Works of Art on Paper

Karen M. Colby

Cet article traite d’une nouvelle politique d’exposition des œuvres d’art sur papier, mise au point par le département de restauration du Musée des beaux-arts de Montréal en 1991. L’accent est mis en particulier sur les durées d’exposition à la lumière recommandées en prenant en considération les mandats, parfois contradictoires, de préservation et de présentation. La politique fait appel à trois catégories de sensibilité et propose un seuil annuel (qui peut être converti en seuil bisannuel ou trisannuel, selon le cas). Des listes permettant de classer selon leur sensibilité la plupart des matériaux dont peuvent être composées les œuvres sur papier ont été préparées afin d’aider le restaurateur à classer les œuvres. Le processus d’élaboration de la politique sera discuté, de même que certaines idées visant à rendre son administration efficace.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 17 (1992)

The Conservation of Archaeological Terracottas from Roccagloriosa

Krysia E. Spirydowicz

Cet article décrit le traitement d’un groupe de figurines anciennes en terre cuite provenant d’un dépôt votif découvert intact. Après une analyse des techniques utilisées pour la fabrication de ces figurines, les méthodes employées pour nettoyer, réparer et consolider ces objets sont décrites. Des données révélées lors du traitement sur le terrain ont permis de dater avec précision les figurines et ont, de plus, aidé à interpréter les pratiques religieuses de l’époque au site lucanien de Roccagloriosa.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 17 (1992)

La mesure de l’acidité des produits volatils

Jean Tétreault

Certains matériaux utilisés à la fabrication de supports, de vitrines d’exposition, de cabinets ou à d’autres fins peuvent libérer des produits volatils acides. Ces vapeurs acides sont connues pour leurs effets néfastes sur les objets de musée, d’où la nécessité de les détecter. Un indicateur de pH imbibé d’une solution de glycérine-eau permet de détecter, à peu de frais, la présence de produits volatils acides provenant d’un matériau ou présents dans un milieu. À des fins d’interprétation, des courbes d’étalonnage ont été tracées et permettent de transformer les valeurs de pH obtenues en concentrations d’acides en phase vapeur. Le potentiel de détérioration en fonction du pH mesuré a également été établi. Comme exemples d’application, on retrouve la mesure de produits volatils acides provenant de peintures et d’agents d’étanchéité à base de silicone et l’évaluation de l’efficacité de la gomme-laque comme pare-vapeur.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 16 (1991)

Evaluation of Silver-Cleaning Products

Lyndsie S. Selwyn, Charles G. Costain

Vingt-quatre agents de polissage et solutions servant au nettoyage de l’argent vendus dans le commerce ont été évalués. La nature des principaux constituants non volatils des agents de polissage a été déterminée à l’aide de plusieurs techniques d’analyse. La quantité d’argent éliminée par ces produits lors d’utilisations en conditions contrôlées sur des spécimens plaqués a été mesurée par spectroscopie d’absorption atomique. À l’aide d’un microscope métallographique, le degré de rayage après polissage a été mesuré sous un grossissement de 140X. Le reternissement a été évalué en exposant les spécimens nettoyés à une atmosphère de sulfure d’ammonium pendant une heure ou à l’air, à l’intérieur, pendant cinq mois. Treize produits de nettoyage de l’argent ont été soumis à une évaluation plus approfondie en nettoyant manuellement des pièces de couvert en argent fin. Un test simple faisant appel à une plaque de Plexiglas® a été mis au point et est recommandé pour déterminer le pouvoir abrasif des agents de polissage vendus dans le commerce.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 16 (1991)

The Conservation Treatment of Three Gutskin Parkas

Heather Dumka

Le traitement de trois parkas de l’Alaska faits de boyau est décrit. Un des parkas a été lavé et tous trois ont été remis en forme en assouplissant temporairement le boyau avec de l’eau. Deux parkas présentaient des déchirures qui ont été réparées en fixant des renforts faits de boyau de porc. Bien que le boyau sec puisse être plutôt cassant, l’ajout d’un lubrifiant ou d’un humectant aurait modifié la nature des parkas, qui n’ont jamais été souples. Des boîtes de rangement ont donc été spécialement conçues afin de permettre de ranger et de manipuler les parkas de façon sécuritaire.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 16 (1991)

The Treatment of Rusted Machinery in Preparation for Surface Coating

George Prytulak

Cet article passe en revue diverses méthodes éprouvées de nettoyage et de traitement de la rouille telles qu’appliquées à des machines qui seront exposées. Les traitements font appel aux méthodes conventionnelles de restauration et aux techniques et matériaux commerciaux et industriels. Ils peuvent être adaptés et appliqués avec succès à petite échelle afin de répondre aux exigences des projets de conservation-restauration. L’article traite de plusieurs méthodes de nettoyage, comme le lavage au jet d’eau sous pression, l’enlèvement de la graisse et de l’huile, le nettoyage par émulsion et par immersion. L’auteur donne aussi des renseignements sur les méthodes employées pour enlever la rouille lorsque cette opération doit être effectuée avant qu’un revêtement ne soit appliqué. Parmi ces méthodes, on retrouve l’utilisation de convertisseurs de rouille, l’enlèvement mécanique, le ponçage, le sablage et l’enlèvement par voie chimique.

Télécharger:

J.IIC-GC VOLUME 16 (1991)

La réparation d’un panier au moyen d’un support temporaire et de torsades de papier

Carole Dignard, Carl Schlichting

Cet article décrit et illustre le traitement d’un panier amérindien de la côte du Pacifique, possiblement d’origine Tlingit, qui comportait de nombreux bris sur sa paroi supérieure et des dommages structurels importants. Un support temporaire a été construit pour soutenir le panier et pour faciliter l’accès aux deux côtés de la paroi durant le traitement. Les diverses étapes du traitement ont été les suivantes : humidification du panier; support et redressement de la paroi; alignement des montants et des brins; et réparation en utilisant des torsades de papier japon collées à l’aide de pâte d’amidon.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 15 (1990)

Application de la spectrométrie de fluorescence des rayons X à l’étude des photographies peintes

Marie-Claude Corbeil

Cet article décrit comment la spectrométrie de fluorescence des rayons X, une méthode non destructive, peut permettre de déceler l’existence d’une photographie lorsque celle-ci est dissimulée sous une couche picturale. La méthode a d’abord été mise à l’épreuve en analysant des échantillons obtenus à l’aide de divers procédés photographiques du 19e siècle: on a pu démontrer qu’il est possible de déterminer la présence d’argent dans les épreuves argentiques et de platine dans les platinotypes. Les mêmes échantillons ont ensuite été peints à l’aquarelle, et l’influence de 18 pigments différents sur la détection de l’élément constituant l’image photographique a été évaluée. Finalement, onze photographies peintes, appartenant à deux collections, ont été soumises à l’analyse.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 15 (1990)

A Sealed Frame-Case for a Painting

Helen McKay

Malgré plusieurs tentatives de fixage, une peinture à tempera à l’œuf, marouflée sur bois, persistait à montrer çà et là des signes de soulèvement de la couche picturale et des craquelures. On a donc résolu de réduire au minimum les échanges d’humidité relative entre la peinture et l’air ambiant. Plutôt que d’exposer ce tableau dans une vitrine traditionnelle, on en a modifié le cadre afin de contrôler l’humidité relative à proximité de l’œuvre: on a fixé au revers de la peinture une « boite » étanche contenant du gel de silice. Les modifications que cela a entraîné sont discrètes : seule la profondeur de la peinture et de son cadre a été légèrement augmentée.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 15 (1990)

Historical Silver: Storage, Display and Tarnish Removal

Lyndsie S. Selwyn

On traite de l’exposition, de la mise en réserve et du nettoyage de l’argent historique de même que de la ternissure de l’argent et de sa cause. Pour la mise en réserve d’un objet en argent, on recommande de l’envelopper dans un papier de bonne qualité, puis de l’insérer dans un sac de polyéthylène qu’on aura soin de sceller. On décrit l’utilisation de laques ou de cires afin de protéger l’objet en argent de la ternissure si ce dernier est exposé à l’air libre. Si l’objet est exposé en milieu fermé, on recommande l’utilisation de gel de silice pour maintenir le milieu ambiant sec, de même que le charbon activé ou un produit convenable qu’on trouve dans le commerce. On discute aussi les principes et les problèmes associés à l’enlèvement de la ternissure au moyen de produits abrasifs, de solutions de trempage ou de nettoyage par galvanisation.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 15 (1990)

The Conservation of Archaeological Skin Artifacts from the Canadian Arctic

Martha Segal, Charlotte Newton

Des scientifiques en conservation et des restaurateurs ont entrepris conjointement des recherches à l’Institut canadien de conservation (ICC), en vue de mettre au point des méthodes permettant de caractériser, de nettoyer et de stabiliser des objets archéologiques en peau provenant de l’Arctique canadien. De minuscules échantillons examinés au microscope ont été caractérisés entre autres par coloration et par mesure de la température de rétrécissement. Les nettoyages ont été effectués à l’aide de détergents (Synperonic N ou dodécylsulfate de sodium) et d’un agent chélatant (EDTA), en vue d’éliminer les graisses et les contaminants minéraux. Ces méthodes de nettoyage ont été appliquées à un groupe d’objets en peau découverts au cours de fouilles menées sur un site préhistorique de Thulé, dans les Territoires du Nord-Ouest. Le traitement a été effectué par la Division des services de conservation du Musée canadien des civilisations et par la Section d’archéologie de l’ICC. Au cours du traitement, on a modifié les méthodes expérimentales mises au point à l’ICC pour les adapter aux objets individuels. Dans cet article, on examine le traitement global et on décrit le traitement de plusieurs objets.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 14 (1989)

Development of Archaeological Textile Mounts at the Canadian Conservation Institute

Jan Vuori, Martha Segal, Charlotte Newton

Cet article décrit la création de l’adaptation de procédés de montage utilisés pour une collection de textiles archéologiques provenant de Red Bay au Labrador. Étant donné la grande diversité de taille et d’état que présentaient ces textiles, il a fallu utiliser plusieurs systèmes de montage. Des supports pouvant être adaptés aux besoins spécifiques de certains objets ont été créés. Les méthodes de construction des systèmes de montage sont décrites et illustrées. Une bibliographie et un tableau montrent les origines et l’évolution des systèmes de montage utilisés pour des textiles archéologiques.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 14 (1989)

Adhésifs à base de résines époxy : étude de solubilisation

France Rémillard

L’effet de différents solvants et mélanges de solvants fut étudié sur un groupe de résines époxy. La sélection de ces dernières fut basée sur leur résistance au jaunissement. Des données quantitatives furent obtenues en mesurant l’augmentation de superficie d’échantillons de films sous l’effet des solvants. Un exposé de la méthode et des résultats est soumis. Une liste des solvants efficaces avec un indice de leur pouvoir de solubilisation sur l’adhésif est élaborée. Et puisqu’il est apparu que toutes les résines ne présentent pas la même susceptibilité aux solvants, l’étude a permis de formuler certaines recommandations concernant leur utilisation en conservation.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 14 (1989)

An Improved Method for Solvent Extraction of Oil from a Whale Bone Sculpture

Robert L. Barclay

Cet article décrit l’extraction de l’huile présente dans une sculpture faite en os de baleine frais. Puisqu’il était possible qu’il s’agisse d’une huile siccative appliquée par l’artiste après l’exécution de l’œuvre, on a procédé à l’analyse de l’huile : celle-ci a révélé qu’il s’agissait effectivement d’huile de baleine. Cette huile est moins insaturée que les huiles siccatives normales et donc n’a pas beaucoup tendance à sécher par oxydation. Parmi les divers traitements possibles, il a été décidé d’extraire l’huile en baignant entièrement la sculpture dans du trichloro-1,1,1 éthane, le tout étant scellé dans un contenant construit spécialement pour le traitement. Afin de réduire le plus possible la quantité de solvant et les pertes dues à l’évaporation, on a placé la sculpture dans un sac en polyéthylène hermétique qui épousait bien les formes de la sculpture et qui était lui-même contenu dans une enveloppe remplie d’eau. La circulation du solvant à l’intérieur du sac se faisait au moyen d’une pompe installée à une extrémité du sac, qui permettait d’évacuer une partie du solvant pour qu’il soit purifié au moyen d’un système de distillation; le solvant purifié était ensuite réintroduit à l’autre extrémité du sac. Pour se faire une idée approximative de l’efficacité de l’extraction, on a mesuré quotidiennement la densité optique d’un échantillon de solvant provenant du bain d’extraction au moyen d’un densitomètre rudimentaire fait à partir d’une cellule photovoltaïque. Après le traitement, la sculpture a été montée sur un socle fait sur mesure en vue de l’exposition de l’œuvre.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 14 (1989)

Some Thoughts on Conservation and Contemporary Art the National Gallery of Canada

Marion H. Barclay

La conservation des œuvres d’art contemporaines a évolué à partir des mêmes préoccupations de base que celles s’appliquant aux œuvres d’art dites historiques. La différence majeure, pour les conservateurs et les restaurateurs, vient de la dimension supplémentaire et de l’apport fournis par l’artiste vivant. Dans cet article, on discute de l’art contemporain dans un contexte historique, de même que de l’évolution de la conservation. La complexité de certaines œuvres d’art contemporaines, d’un point de vue matériel et déontologique, est aussi mise en évidence. Le rôle de l’artiste dans le processus de conservation est discuté. Quelques exemples illustrant l’approche du Laboratoire de restauration et de conservation du Musée des beaux-arts du Canada sont présentés.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 13 (1988)

Is Time Up for Time and Mrs. Tiber?

Marion H. Barclay, Richard Gagnier

En assurant le suivi de l’œuvre de Liz Magor, Time and Mrs. Tiber, le Laboratoire de restauration et de conservation du Musée des beaux-arts du Canada a constaté que les conserves dans plusieurs des récipients étaient attaquées par des bactéries et des moisissures. La bactérie C. botulinum a été trouvée dans plusieurs pots; comme la présence de cette bactérie peut entraîner de sérieux risques pour la santé, il a été décidé de remplacer les récipients et leurs contenus infectés. Cela a soulevé des questions d’ordre déontologique dont il sera fait part.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 13 (1988)

A Handling Device for Large Wooden Objects

Robert L. Barclay

La manipulation de gros objets en bois durant l’examen, la documentation et le traitement présente de sérieuses difficultés. Les risques d’endommager les surfaces fragiles augmentent avec la fréquence des manipulations qui auront lieu jusqu’au moment de l’exposition de l’objet, et aussi avec le poids de l’objet. En outre, un objet long et fragile a besoin d’être soutenu par des supports placés à égale distance les uns des autres, sur toute la longueur de l’objet. L’appareil qui sera décrit dans cet article a l’avantage d’être portatif et il permet de tourner facilement un objet autour de son axe, afin d’avoir accès à tous ses côtés durant la documentation et le traitement. Puisque l’appareil se compose d’une paire de supports qui sont reliés de façon dynamique, la charge est distribuée également tout le long de l’objet.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 13 (1988)

Practical Considerations for Conservation Bleaching

Helen D. Burgess

Cet article a été conçu comme un guide pratique et une revue de la littérature et s’adresse aux restaurateurs qui entreprennent le blanchiment chimique d’objets de nature cellulosique, en particulier le papier. Les agents de blanchiment dont il est question forment deux catégories : (1) les agents oxydants, i.e. les hypochlorites, les mélange de chlorite-bioxyde de chlore et le peroxyde stabilisé; (2) les agents réducteurs, i.e. les borohydrures et les composés à base de soufre. Les sujets abordés comprennent : les facteurs à considérer avant d’effectuer le blanchiment, par exemple les dommages chimiques ou physiques pouvant être causés à la fibre par l’agent utilisé, l’efficacité du blanchiment et la réapparition du jaunissement; des considérations intéressant le restaurateur et le conservateur; la méthodologie à suivre pour préparer les solutions de blanchiment, ainsi que la façon de manipuler et d’appliquer ces solutions; les propriétés de chacun des agents de blanchiment; et les procédures de lavage, de neutralisation, d’alcalinisation et de désactivation à l’aide d’antichlore, chacunes étant effectuées dans le contexte plus large d’un plan de traitement incluant le blanchiment. L’accent est mis sur l’explication du procédé de prise de décision lorsqu’un traitement de blanchiment est considéré en restauration.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 13 (1988)

Frédéric Villot and Eugène Delacroix: A 19th Century Cleaning Controversy

Ewa Smithwick

Cet article porte sur les rapports entre l’artiste romantique Eugène Delacroix et le conservateur des peintures au Louvre Frédéric Villot, en ce qui concerne la question controversée de la restauration des peintures au Louvre durant les années 1852-1861. Au cours des ans, l’opinion de Delacroix a été influencée par la politique de dévernissage du Louvre et par les arguments de son ami Villot. Quelques aspects particuliers des méthodes de travail de Delacroix seront aussi examinés.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 12 (1987)

Chemical Cleaning of Wet Leather

Charlotte L. Newton

Sept méthodes chimiques de nettoyage, servant à enlever les taches ferreuses sur le cuir archéologique gorgé d’eau, ont été étudiées afin de déterminer la nature et l’importance des altérations qu’elles pouvaient causer au cuir même. Afin d’obtenir des échantillons uniformes et en nombre suffisant, du cuir neuf à tannage végétal a été utilisé. La méthode analytique employée est la « Chemical Analysis of Leather » (« L’analyse chimique du cuir ») publiée par la Society of Leather Chemists (Société des chimistes du cuir); cette méthode est constituée d’un groupe d’analyses industrielles standard utilisées pour évaluer l’état du cuir à tannage végétal. Les résultats obtenus montrent que le lavage à l’eau courante, étape préalable à tous les nettoyages chimiques, cause des altérations importantes au cuir; dans la plupart des cas, les méthodes chimiques de nettoyage ne sont pas plus dommageables que l’utilisation de l’eau seule. Les avantages et les inconvénients de l’emploi d’un cuir neuf comme échantillon ainsi que ceux de la méthode analytique utilisée sont discutés.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 12 (1987)

Textiles Collected during the Temporary Exhumation of a Crew Member from the Third Franklin Expedition: Findings and Analysis

Barbara F. Schweger, Nancy Kerr

Lorsqu’on a effectué l’exhumation temporaire et l’autopsie de l’officier marinier John Torrington en 1984, des échantillons de son vêtement et des textiles faisant partie du cercueil ont été prélevés à fins d’analyse. Les objectifs de ce travail étaient de caractériser les textiles, d’évaluer leur état et de déterminer s’ils contenaient des indices relatifs à la cause du décès de Torrington, en 1846. La caractérisation des textiles a été faite à l’aide de méthodes d’analyse non-destructives, comme l’examen microscopique, l’analyse de certaines impuretés par spectroscopie des rayons X à dispersion d’énergie, le compte des fils, et la mesure du facteur de couverture du tissu. On a procédé à la culture des champignons sur les lainages pour ensuite les identifier. L’état de neuf échantillons examinés était relié à leur position à l’intérieur ou à l’extérieur du cercueil ; tous les échantillons étaient souillés, dans une certaine mesure, de sels cristallins de calcium, de magnésium, de fer et de silicium. On a identifié les champignons microscopiques présents sur le tissu de laine couvrant le visage de Torrington : il s’agissait de Geomyces pannorum, un champignon de sol. Certaines fibres de laine provenant du couvercle du cercueil avaient une structure très fibrillaire. Un morceau de chemise en bon état de conservation contenait de fragments de peau et des bactéries. Les impuretés sur le vêtement ne semblent pas avoir contribué à la mort de Torrington.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 12 (1987)

The Storage of Archaeological Iron in Deoxygenated Aqueous Solutions

Mark Gilberg

Des objets archéologiques en fer, récemment déterrés lors de fouilles, ont été entreposés dans des solutions aqueuses désoxygénées à l’aide de pièges chimiques à oxygène. Les résultats les plus prometteurs ont été obtenus en utilisant le sulfite de sodium, quoiqu’il doive être utilisé conjointement avec un biocide, afin d’empêcher la corrosion anaérobie due à la présence de bactéries capables de réduire les sulfates.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 12 (1987)

« A Message in a Bottle »: The Conservation of a Waterlogged Parchment Document

Judith A. Logan, Gregory S. Young

L’article décrit l’examen, l’analyse, la photographie et la conservation d’un document gorgé d’eau. Le document, écrit par William Edward Parry au début du XIXe siècle, avait été déposé dans un cairn sur la rive du détroit de Prince Regent. L’examen a révélé qu’il s’agissait de parchemin ou de vélin, ou d’une peau préparée de la même façon que ces deux derniers pour l’écriture. Les techniques utilisées pour l’analyse étaient : l’examen microscopique, la diffraction des rayons X, la spectrométrie des rayons X à dispersion d’énergie, et la mesure de la température de rétraction de collagène. A des fins de documentation, on a utilisé la photographie en lumière ultraviolette, ainsi que l’amplification assistée par ordinateur de certaines régions. Le document a été séché avec succès sur une table à succion.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 12 (1987)

Controlling the Environment Within a New Storage and Display Facility for the Governor General’s Carriage

Paul J. Marcon

Cet article est un rapport technique qui décrit les récentes mesures de contrôle environnemental appliquées à peu de frais à un petit édifice qui a été construit pour abriter et exposer le carrosse du gouverneur général. Le carrosse a été fabriqué dans les années 1890, et est encore utilisé à l’occasion de certaines cérémonies. Dans le but d’exposer le carrosse en toute sécurité, un petit édifice, entièrement construit de vitres, a récemment été érigé. Cependant, à cause de ce design particulier, l’intérieur de l’édifice subissait de grandes fluctuations d’humidité et, à certaines périodes de l’année, les rayons du soleil frappaient directement les panneaux du carrosse. On a employé un éventail, un thermostat courant, un hygrostat, une chaufferette électrique et un déshumidificateur portatif pour contrôler les fluctuations d’humidité relative. Les effets néfastes du soleil ont été prévenus en se servant, du côté sud, est et ouest, de stores à lamelles verticales qui devront être fermés à certains moments de l’année. On a démontré que le contrôle de l’humidité relative dans l’édifice a été amélioré par l’application de ces mesures.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 12 (1987)

Scientific Examination of Totem Poles at Ninstints World Heritage Site

David Grattan, Wilf Bokman, Clifford Cook

Cet article passe en revue quelques méthodes non-destructives servant à évaluer l’état d’objets en bois de grandes dimensions et explique pourquoi on a choisi de se servir de la radiographie et du Pilodyn pour déterminer in situ l’état des mâts totémiques ninstints. Les bases théoriques et expérimentales du procédé sont expliquées. L’utilisation de ce procédé implique l’interprétation quantitative des images radiographiques, et exige aussi une bonne connaissance de la distribution de l’humidité dans les mâts totémiques lorsque ceux-ci sont érigés dans le sol. On conclut d’après l’examen que dans la plupart des cas, la structure à la base des mâts totémiques était solide et stable.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 10 & 11 (1985/1986)

X-Radiography Study of a Chinese Kuei Vessel in the Krannert Art Museum Collection

Vanda Vitali, Jane Darcovich, Wendell Williams

Un ancien vase de bronze Chinois kuei, attribué à la période moyenne occidentale Zhou, a été radiographié. L’examen a permis d’obtenir des informations importantes concernant sa méthode de fabrication et sa composition. Les radiographies et les photographies du vase ont révélé sa porosité et son uniformité de composition. Des marques laissées par le moule et les étais indiquent l’utilisation d’un moule à pièces; des égratignures et possiblement, une masselotte brisée au bas du vase, indiquent la direction renversée du coulage; une forme circulaire opaque aux radiations, apparaît sur le rebord décoratif. Cette étude technique facilite l’authentification ainsi que l’analyse stylistique du vase.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 10 & 11 (1985/1986)

Slatechuck Creek Argillite: Its Structure, Composition and Dimensional Stability

Ian N.M. Wainwright, Jane L. Down

Un argilite de la région de Slatechuk Creek dans l’île Graham, la plus grande des îles de la Reine-Charlotte, est utilisé par les sculpteurs Haida au moins depuis les années 1820. L’article résume l’historique de l’extraction de la pierre à la main sur le site, de même que les techniques de taille de la pierre. Les résultats des études pétrographiques, de l’analyse de la roche entière, de la diffraction des rayons X et des analyses d’activation neutronique instrumentale sont abordés. La roche est une ardoise charbonneuse comprenant des minéraux argileux tels la pyrophyllite, la kaolinite et, en moindre quantités, la montmorillonite et l’illite. Le comportement de variation dimensionnelle à des fluctuations d’humidité relative est assez rapide et il est cinq fois plus grand dans le sens perpendiculaire au plan de stratification de la roche que dans son sens parallèle. La présence d’argiles dilatantes et d’imperfections non visibles du réseau structural se traduit par une tendance des sculptures à l’écaillement et au fissurage. Les niveaux d’éclairage excessifs doivent être évités car ils sont susceptibles de causer des phénomènes de dessiccation localisée. Des taux d’humidité relative de l’ordre de 30 à 50 % sont recommandés pour l’argilite et une révision des méthodes actuelles de présentation, de manipulation et de transport est conseillée.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 10 & 11 (1985/1986)

A Short History of Early Consumer Plastics

David Hillman

Cet article présente un aperçu général du développement historique des matières plastiques, à partir des premières synthèses jusqu’au milieu du vingtième siècle. On y traite de leur utilisation pour les produits de consommation, items que l’on retrouve communément dans les collections d’histoire sociale. Cette information à caractère général permettra au personnel œuvrant dans les musées d’acquérir une meilleure perception quant à la variété d’applications et de formes des premiers plastiques, de même qu’elle facilitera la possibilité d’identification préliminaire. Les soins à apporter aux objets produits à partir de ces premiers matériaux seront brièvement abordés.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 10 & 11 (1985/1986)

A Positioning Carriage for Stereomicroscopy and X-Ray Spectrometry

Marilyn E. Laver, Ian N.M. Wainwright

Le rapport décrit les critères de conception et les plans d’un chariot à mouvement de va-et-vient destiné au positionnement précis d’un stéréomicroscope et d’un spectromètre aux rayons X sur de grands objets relativement plats disposés à l’horizontale. Le chariot est un dispositif plus stable, plus polyvalent et généralement meilleur marché que les supports de plancher, les supports de table et autres systèmes de positionnement actuellement disponibles dans le commerce.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 10 & 11 (1985/1986)

A Wet-Peening Adapter for Air-Abrasive Machines

Robert Waller, Fred Hartwick, Sylvie Marcil, Melinda Walker

Un adaptateur, permettant l’utilisation des appareils à jet d’air abrasif pour les fins d’opération de micro-martelage à l’eau, est décrit dans cet article. Cet adaptateur, économique et facile d’assemblage, est composé essentiellement de deux aiguilles de seringue insérées l’une dans l’autre. Il a été prouvé que le micro-martelage à l’eau est plus efficace que le procédé à sec en ce qui a trait à l’enlèvement d’incrustations polygranulaires cohésives sur des spécimens minéraux.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 8 & 9 (1983/1984)

A Re-examination of Vapour Phase Chlorine Dioxide Bleaching of Works of Art on Paper

Christopher Sergeant, Joseph Halmy

Le blanchiment des aquarelles et des estampes qui sont composées d’encre ou de peinture à base d’eau est un problème très connu en conservation. Le bioxyde de chlore en phase vapeur semble être une solution intéressante mais ce produit requiert des précautions et de l’équipement spéciaux à cause de sa toxicité. Un dispositif fut mis au point pour le blanchiment en phase vapeur à base de bioxyde de chlore; il fut testé ultérieurement afin d’assurer qu’il soit sécuritaire pour l’opérateur ainsi que pour les papiers à être blanchis. On se rendit compte que la désacidification après le blanchiment était une étape importante lors du traitement.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 8 & 9 (1983/1984)

The Conservation of a Rare World War I Stamp Cancellation Device: Coping with the Deterioration of Rubber

Stan Frydryn, David W. Grattan

La conservation d’un tampon oblitérateur vieux de soixante ans y est traitée. Le problème majeur était la détérioration des parties en caoutchouc qui auraient pu poursuivre leur détérioration durant leur exposition. On enleva les parties en caoutchouc et on les plaça dans un contenant conçu spécialement pour leur entreposage. Le contenant fut ensuite placé dans une chambre froide. Des reproductions des parties enlevées furent fabriquées et posées sur le tampon afin qu’il puisse être exposé et manipulé.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 8 & 9 (1983/1984)

Repair of Tears in Fur Skin Garments

Sandra Lougheed, Janet Mason, Jan Vuori

Cet article traite des techniques développées pour réparer les déchirures dans trois vêtements de fourrure. L’envers des vêtements était difficilement accessible vu la façon dont ils étaient fabriqués. L’épaisse fourrure combinée avec la nature fragile de la peau étaient aussi des facteurs à considérer lorsqu’il fallut choisir des techniques de réparation convenables.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 8 & 9 (1983/1984)

The Conservation of a Birch Bark Scroll: A Case Study

Mark R. Gilberg, John H.A. Grant

La conservation et la restauration d’un rouleau d’écorce de bouleau Midé sont décrites. Le rouleau fut exposé aux vapeurs de méthanol pour plusieurs semaines afin de le rendre malléable. Durant le traitement, on déroula lentement le rouleau. Les grosses fissures dans l’écorce furent renforcées avec du papier japonais alors que les endroits ayant subi une délamination excessive furent réadhérés en utilisant de l’Acryloide B-72. Le rouleau fut ensuite monté sur un carton à quatre plis, couvert de lin, utilisant des variations des charnières pour monter une œuvre sur papier.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 7 (1982)

An Initial Approach to the Stabilization of Rubber from Archaeological Sites and in Museum Collections

Miriam Clavir

Plusieurs objets, fabriqués à partir de caoutchouc naturel ou de composés de caoutchouc, font partie de nombreuses collections muséales. Cependant, étant donné que ce matériau est assez récent, peu d’études sur le caoutchouc ont été faites par les conservateurs. Cet article décrit brièvement l’histoire de la fabrication d’articles faits de caoutchouc naturel ainsi que la nature du matériau brut et raffiné. On discute également de la détérioration du caoutchouc naturel. Quelques approches de conservation d’artéfacts de caoutchouc gorgés d’eau ou secs sont illustrées. La bibliographie inclue des références sur les chaussures du 19e siècle, sur la composition et la détérioration du caoutchouc, ainsi que la croissance de l’industrie du caoutchouc.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 7 (1982)

The Microscopical Identification of Artist’s Pigments

Walter C. McCrone

Cet article décrit brièvement les procédés d’identification des pigments par microscopie. Les techniques nécessaires au prélèvement ainsi qu’à la manipulation des petits échantillons de pigments provenant des peintures sont exposées. Les caractéristiques spécifiques à chacune des particules pigmentaires, permettant leur distinction et identification, sont définies. Plus particulièrement les pigments traditionnellement utilisé par les artistes sont abordé ainsi que leurs schémas micro-analytiques d’identification. Les tests microchimiques pouvant confirmer les identifications microscopiques sont également discutés.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 7 (1982)

Humidistatically Controlled Heating: A New Approach to Relative Humidity Control in Museums Closed for the Winter Season

Raymond H. Lafontaine

Une méthode de régulation de l’humidité, par le contrôle du chauffage par rapport au taux d’humidité, sera décrite. Cette méthode est basée sur le principe qu’on peut contrôler l’humidité relative d’un volume constant d’air avec un taux d’humidité absolue prédéterminé en réglant la température. Le fonctionnement et le mode d’utilisation de l’équipement requis seront également décrits. Les résultats d’un essai sur place indiquent que cette méthode peut être utilisée avec succès pour contrôler l’humidité relative des édifices inhabités durant la saison hivernale.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 7 (1982)

Douglas Leechman: Canada’s First Conservation Scientist

Mark R. Gilberg

La vie de l’anthropologiste et auteur, Douglas Leechman, est rappelée à la lumière de sa contribution au développement de la conservation au Canada; on y fait référence particulière à son œuvre principale : Technical Methods in the Preservation of Anthropological Museum Specimens.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 7 (1982)

Time and Mrs. Tiber and Food Technology

Barbara W. Keyser

Time and Mrs Tiber de l’artiste Liz Magor contient 53 pots de conserves de fruits et légumes, dont au moins six d’entre eux étaient en état gravement instable. En 1979, l’artiste fit connaître ses inquiétudes face à l’œuvre. Par conséquent, des recherches bibliographiques furent entreprises dans le domaine de la préservation de la nourriture. De même, des physiciens ainsi que des microbiologistes du Conseil national de la recherche (C.N.R.) furent consultés. L’artiste prit part aux consultations, exprimant son plein accord avec les changements provenant de la dégradation naturelle, mais espérant néanmoins une longévité d’au moins 50 ans à l’œuvre ; elle affirma aussi la prime importance de maintenir les contenus, pots et couvercles originaux. Différents préservatifs furent testés sur des fruits achetés, le vinaigre blanc donnant le plus de satisfaction. Des techniciens spécialistes de la nourriture au C.N.R., ont suggéré d’ajouter également de l’acide benzoique. Une solution saturée d’acide benzoique dans du vinaigre fut utilisée pour remplacer le liquide des pots les plus instables. Les couvercles furent re-scellés avec de la cire. Le traitement adopté en fut un de conservation: seulement seize pots furent traités, et le but visé est seulement de retarder et non d’arrêter le processus de détérioration. L’œuvre sera vérifiée périodiquement. Enfin, un endroit réfrigéré et sans lumière a été recommandé pour son entreposage.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 6 (1981)

The Conservation Treatment of an Eighteenth Century English Fire Engine

Robert L. Barclay

Après un bref historique, cet article décrit le traitement de conservation d’une pompe à incendie du 18e siècle : traitement des pièces métalliques corrodées (fer, bronze et cuivre) et des divers accessoires. La reproduction des pièces manquantes, à l’aide d’anciennes descriptions et d’exemples encore existants, ainsi qu’une technique simple de documentation par dessin au trait, utilisée pour indiquer les pièces manquantes et reproduites, sont présentées.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 6 (1981)

The Analysis of Watercolour Pigments from Audubon’s The Birds of America Vol. 1

Neil T. Adair, Gregory S. Young

Trente-huit échantillons de pigments provenant de gravures du premier volume Birds of America par John James Audubon ont été analysés. Ces gravures ont été colorées à la main pendant la période 1827-1839. Malgré la petite quantité de chaque échantillon, seize pigments ont été identifiés avec certitude en utilisant un appareil de diffraction des rayons X Gandolfi à particule simple. La plupart des autres échantillons ont pu être mieux caractérisés par microscopie sous lumière polarisée et microscopie électronique à balayage/spectrométrie utilisant l’énergie des rayons X. Les limites de chacune de ces trois techniques sont discutées et comparées. Les pigments identifiés comprennent : noir d’ivoire ou noir d’os, céruse, bleu de cobalt, jaune de chrome, minium et vermillon. Des laques rouges et bleues organiques ont aussi été observées dans plusieurs échantillons.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 6 (1981)

The Removal of Rust Stains from Arctic Tin Can Labels Using Sodium Hydrosulfite

Janet K. Hawley, Elizabeth A. Kawai, Christopher Sergeant

Des étiquettes de boîtes de conserve provenant de divers sites arctiques ont été traitée avec une solution d’hydrosulfite de sodium afin d’y enlever des taches de rouille. Ce traitement a été choisi comme étant le plus efficace à la suite d’une série d’expériences sur l’efficacité de diverses méthodes d’enlèvement des taches de rouille du papier. Ses effets sur le papier sans tache et sur les métaux présents dans les boîtes ont aussi été évalués; le traitement à l’acide oxalique a servi de comparaison dans cette évaluation.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 6 (1981)

Treatment of an Early 18th Century Cope

Michaela A. Keyserlingk

Le traitement de conservation d’une grande chape ecclésiastique du début du 18e siècle a été effectué par la Division des Textiles de l’Institut canadien de conservation à Ottawa. Il est basé sur la méthode traditionnelle de fixage par petits points; aucun adhésif ou consolidant n’a en effet été utilisé. Après un bref historique et une description de l’état du vêtement sacerdotal à son arrivée à l’ICC, les étapes du traitement de conservation et la construction d’un support pour son exposition et son entreposage sont décrites.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 6 (1981)

Treatment of a Parasol Using a Reductive Bleach

Christine J. Feniak

Un traitement de conservation s’imposait afin de pouvoir exposer un parasol dont la toile, un mélange coton-soie, était déchirée et tachée de rouille par endroits. La nature du tissu et de la teinture ne permettait pas d’employer les méthodes traditionnelles pour enlever les taches de rouille et pour blanchir; un agent de blanchiment réducteur composé de 5 % d’hydrosulfite de sodium et de 1 % d’hydroxyde d’ammonium a donc été utilisé. Son action est brièvement discutée et comparée à d’autres agents de blanchiment. Le traitement complet de l’artéfact est décrit : nettoyage de la monture rouillée en plaqué cuivre, réparation de la déchirure avec de la crêpeline enduite de poly(acétate de vinyl) et remontage de l’objet.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 5 (1980)

The History of Conservation in Canada: Developments to the Early 1970s

Mervyn Ruggles

Cet écrit exprime les opinions de l’auteur sur le développement de la profession de conservation au Canada. L’auteur débute avec les premiers artistes canadiens qui faisaient également de la conservation. Puis, il retrace les événements qui ont eu lieu pendant les trois cents années suivantes et qui ont engendré les différentes institutions et organisations qui existent présentement. Cet article traite des éléments durant la période se terminant en 1972, avant l’accroissement rapide des grandes institutions de conservation à travers le Canada.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 5 (1980)

The Dawson City Film Find: A Major Cooperative Film Conservation Project

Michael S. Gates

On a découvert durant l’été de 1978 plusieurs centaines de films au nitrate de cellulose qui sont restés enfouis dans le sol gelé à Dawson City pendant une cinquantaine d’années. En raison de leur provenance inhabituelle, les films étaient dans un état de préservation remarquable. La plupart des sujets traités parmi les centaines de rouleaux de films sont, à notre connaissance, les seuls à exister, les rendant particulièrement importants aux historiens s’intéressant aux films muets de cette époque. Le recouvrement des films fut rendu encore plus difficile car on devait entreprendre dans quelques semaines la construction d’un édifice à l’endroit même où les films étaient enfouis. Cet écrit présente quelques-uns des problèmes encourus pendant le projet de sauvetage d’urgence qui résulta éventuellement à la préservation d’une collection précieuse de l’héritage cinématographique.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 5 (1980)

A Method of Treating Oil Paintings on Paper Mounted on Plywood: Two Examples by Emily Carr

Barbara W. Keyser

Une méthode expérimentale pour délaminer les peintures à l’huile sur papier montées sur un support en contre-plaqué est décrite. La couche picturale est supportée et protégée par de la gaze imbibée de Beva 371. L’objet est alors immersé dans l’eau désionisée et ensuite détaché, en le roulant sur un tube, de son support en contre-plaqué. Le support de papier original est ensuite lavé, déacidifié et recouvert avec du papier japonais. Finalement, il est monté sur un support en aluminium (Hexcel) recouvert de couches superposées de carton, fait de fibres de coton, déacidifié.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 5 (1980)

Contamination of a Collection by a Demineralizer/Aerosol Humidifier System

George deW. Rogers, Charles G. Costain

Une poussière vert pâle a recouvert tous les objets d’une vaste collection d’artefacts à Ottawa, Canada. L’analyse de cette poussière a révélé la présence de chlorure de sodium, de composés de cuivre et de substances siliceuses et organiques. Il s’est avéré que ce dépôt provenait du système d’humidification. Celui-ci était constitué de trois humidificateurs de type « aérosol » alimentés en eau désionisée par une tuyauterie de cuivre. Un examen plus poussé a montré que le chlorure de sodium provenait du déminéralisateur et que les composés de cuivre provenaient de la tuyauterie. Les humidificateurs répandaient ces contaminants à travers la pièce. Le problème a été éliminé en installant un nouveau système d’humidification à vapeur. Les auteurs concluent que les humidificateurs de type « aérosol » ne devraient pas être utilisé pour l’humidification dans l’environnement des collections.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 5 (1980)

The Storage of Untreated Waterlogged Wood

Rosemary Ravindra, John E. Dawson, Raymond H. Lafontaine

Les artefacts en bois gorge d’eau doivent souvent être entreposé longtemps dans l’eau avant d’être traités. De telles conditions favorisent la croissance de microorganismes sur la surface du bois ce qui peut réduire l’efficacité des traitements d’imprégnation futurs. Cinq techniques pour diminuer cette croissance ont été évaluées. Les techniques sont la stérilisation à l’ultra-violet, la filtration et la circulation, les antibiotiques, le refroidissement et la contrôle biologique. Une méthode semi-quantitative pour estimer la croissance bactérienne sur le bois immergé a été développée afin d’évaluer l’efficacité des différentes techniques. Des considérations pratiques telles que le coût et la disponibilité des matériaux utilisés pour chaque système sont discutées.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 4 (1979)

Applications of Infrared Thermography in Locating and Identifying Building Faults

Kenneth N. Burn, G.D. Schuyler

La thermographie à l’infra-rouge est une technique qui permet d’évaluer la radiation thermique émise par une surface. Cette technique est utilisée surtout pour l’étude de bâtiments afin de repérer les vices de construction. On présente et on analyse les grandes lignes de la théorie d’évaluation par la température à l’infra-rouge au moyen de l’appareil de thermovision AGA 680. On trouve également des explications au sujet des conditions de l’environnement qui affectent le résultat des sondages thermographiques. Plusieurs types communs de vices de construction pouvant être détectés grâce à la thermographie sont étudiés et illustrés au moyen d’exemples. Trois cas précis de l’utilisation de cette technique sont présentés : l’un traite d’un problème relié au mur creux, un second traite d’un édifice à plusieurs étages utilisé comme galerie d’art et le dernier a trait à un bâtiment historique.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 4 (1979)

Degradation of Cellulose in Conservation Bleaching Treatments

Helen D. Burgess, James F. Hanlan

Cinq méthodes de blanchiment par immersion ont été examinées quant à leur effet de dégradation des fibres de cellulose provenant de bourres de coton. L’évaluation des techniques de blanchiment comprenait une estimation de l’acidité de la cellulose, du contenu en groupe carbonyle et du degré moyen de polymérisation déterminé par viscométrie, tant après un blanchiment qu’après un blanchiment avec vieillissement thermique accéléré. Les agents de blanchiment étudiés étaient l’hypochlorite de pH 9, l’hypochlorite de pH 7, l’hypochlorite de pH 4.5, le chlorite/bioxyde de chlore et le peroxyde d’hydrogène stabilisé. Les résultats de ces analyses ainsi que des suggestions pour l’utilisation de ces agents de blanchiment dans la conservation sont présentés et étudiés.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 4 (1979)

Archaeo-thermometry: The Assessment of Firing Temperatures of Ancient Ceramics

R. Heimann, Ursula M. Franklin

Cet article est une traduction et une refonte d’une étude de R. Heimann sur les changements minéralogiques qui se produisent au cours de la cuisson de céramiques et leur utilité pour déterminer les températures de cuisson d’anciennes céramiques. Les sujets abordés sont les suivants : la formation, la composition, la classification et la structure des minéraux de l’argile. La préparation de l’argile, les changements minéralogiques et physiques qu’elle subit pendant la cuisson ainsi que les méthodes expérimentales pour déterminer les températures de cuisson sont aussi abordés.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 4 (1979)

The Use of a Stabilizing Wax to Protect Brass and Bronze Artifacts

Raymond H. Lafontaine

Une autre solution pour protéger le cuivre, le laiton et la bronze contre la corrosion et le ternissement atmosphérique consiste à remplacer les vernis par une cire stabilisante composée de cire microcristalline Renaissance et de benzotriazole. Le rapport entre la photo-oxydation du vernis « Incralac » et sa solubilité a aussi été déterminé.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 4 (1978)

Conservation of an Eighteenth Century Polychrome Relief: A Royal Coat of Arms of France

Nimet Demirdache-Riad

La conservation et la restauration d’un relief polychromé du XVIIIe siècle sont décrites. En faisant un examen transversal des couches de peinture, on n’a pas réussi à déterminer la couche de peinture originale. Des recherches sur l’histoire de l’écusson ont montré qu’il avait une grande ressemblance à un écusson bien documenté qui faisait part de la collection du Musée du Québec. De cette façon on a pu établir que l’écusson était tout probablement les Armes Royales de France qui avaient été commissionnées pour les portes de la ville de Québec en 1725. L’histoire de l’écusson a été retracée à cette époque. L’établissement du schéma de couleurs a été basé sur une connaissance des couleurs utilisées dans le symbolisme héraldique ainsi que sur les renseignements tirés de l’examen transversal et de l’analyse des couches picturales. La condition de la structure de l’écusson et des couches de peinture sont décrites, ainsi que les traitements de conservation et de restauration utilisés.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 4 (1978)

The Lightfastness of Felt-Tip Pens

Raymond H. Lafontaine

Les stylos à pointe de feutre sont employés de plus en plus couramment par les artistes contemporains depuis quelques années. Malheureusement la permanence des couleurs de ces stylos dépend beaucoup de la marque du stylo et de sa couleur. Afin d’évaluer les stylos qui sont mis en vente, on a déterminé la permanence de 543 stylos-feutres. On a évalué l’effet produit en tamisant le composant de rayonnement ultra-violet de la lumière comme méthode possible de préservation. Un examen pour évaluer l’acceptabilité du changement de couleur a été développé afin de fournir au lecteur des critères qui servent à interpréter les résultats.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 4 (1978)

The Oxidative Degradation of Organic Material and Its Importance in Deterioration of Artifacts

David W. Grattan

Tous les matériaux organiques dont les artefacts sont composés sont portés à la détérioration oxydative, celle-ci pouvant être suscitée de manière photochimique ou thermique. On donne ici une brève explication des mécanismes les plus habituels, suivie des discussions plus détaillées traitant le polypropylène, le caoutchouc naturel, la cellulose et la kératine. Puisque les remèdes à la détérioration et l’endommagement des matériaux sont limités, il est nécessaire évidemment de trouver un système qui montrerait le plutôt possible la présence d’oxydation. Une manière simple qui répondrait peut-être au besoin serait le mesurage par chimiluminescence.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 4 (1978)

Joining a Curved Panel Using an Improved Gluing Jig

Patrick J. Legris

Ce papier traite du développement d’un calibre à coller pour rassembler des peintures sur panneaux fendus. Ce calibre offre un moyen efficace pour rassembler les panneaux voilés sans avoir à les aplatir d’avance. Après un premier essai utilisant le calibre, il est possible d’ouvrir le joint pour le coller et ensuite de le refermer sans avoir dérangé l’alignement établi en premier lieu. Le papier décrit la construction et l‘opération du calibre, après avoir passé en revue de derniers développements relatifs à ce procédé.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 4 (1978)

Poly(vinyl pyrrolidone) as an Aid in Removal of Stains from Textile and Ceramic Materials

Judith A. Wright, James F. Hanlan

Les effets du poly(vinyle pyrrolidone) utilisé dans cinq solutions nettoyantes comme agent prévenant la redéposition sur trois matériels ayant chacun trois taches différentes sont reportés. Les solutions nettoyantes sont l’acide phosphorique, l’hexametaphosphate de sodium, Versene Fe3+ Specific, Chel DTPA 41, Sequestrene AA (EDTA) et PVP K30.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 4 (1978)

Reproducing the Paper Lining of a Seventeenth Century Lace Box

Robert L. Barclay

Le revêtement de papier sévèrement détérioré d’une boîte à dentelle du 17e siècle a été reproduit à l’aide de pochoirs et de peintures de polymère acrylique. Il a ensuite été adhéré en place avec une pâte de cellulose méthylique.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 3 (1978)

The Technical Analysis of Coinage from the Medieval Rock-Cut Church at Gurat, France

Ursula M. Franklin, Michael Gervers

Cet article illustre le pertinence des informations techniques dans l’établissement d’une chronologie complexe. Les résultats de l’analyse par fluorescence demi-quantitative des rayons X sur des pièces de monnaie érodés ont permis aux auteurs de fixer dans une époque précise les évènements qui ont mené à l’abandon d’une église rupestre en France.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 3 (1978)

The Effect of Inhibitors on the Removability of Aged Ketone Resin N Varnish Films

Raymond H. Lafontaine

Plusieurs résines de vernis sont sensibles aux contre-liens induits de manière photochimique; ce phénomène provoquant une augmentation de l’insolubilité. Ketone Resin N, une résine courante employée comme couche de surface, est surtout portée à produire ce résultat. L’incorporation de corps spéciaux inhibiteurs dans une solution de résine et leur effet sur le taux de contre-liens formés ont été examinés. On a remarqué des degrés variables d’une composition à l’autre. La résistance s’est améliorée en augmentant la concentration des corps inhibiteurs.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 3 (1978)

The Mounting for Display of a Batik by Leah Quamaluk

Gretchen J. Matthews

On y décrit une méthode extrêmement conservatrice mais esthétique visant à l’étalage d’un batik Inuit. Suite à l’enlèvement du cadre antérieur et un nettoyage subséquent, on a inventé un support spécial qui réduirait au minimum la tension sur le tissu et qui protégerait le batik de la poussière, de la décoloration par la lumière et des accidents tels que l’endommagement par l’eau. Cette technique fait appel au Plexiglas UF-1 qui absorbe les rayons ultraviolets, permet une bonne aération et une appréciation recto-verso.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 3 (1978)

X-Ray Photoelectron Spectroscopy as an Analytical Tool in Archaeological Chemistry

E.T. Leventhal, M. Thompson

On y donne une courte description de la technique et de plusieurs applications de la spectroscopie photoélectronique aux rayons X (XPS) et de la gravure ionique d’argon aux problèmes inhérents à l’archéologie et à la conservation du carton de momie, de la poterie, du verre, des terres, de l’argent et des produits de la corrosion.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 3 (1978)

Some Aspects of the Analysis of Ancient Artifacts by Neutron Activation

R.G.V. Hancock

Depuis bien des années, des archéologues ont retrouvé des artefacts anciens de poterie, d’obsidienne, de silex noir et de métaux. Dans bien des cas, on peut déduire l’origine des artefacts seulement à partir d’analyses chimiques et physiques des matériaux retrouvés. En essayant de démêler quelque réalité historique de ces artefacts qui subsistent, les chercheurs ont employé un nombre de techniques efficaces. Une de ces techniques repose sur l’analyse par activation des neutrons, son meilleur succès jusqu’à présent réside dans l’analyse de la poterie. Cet article mentionne quelques avantages et désavantages de l’analyse par activation des neutrons à l’aide d’un réacteur nucléaire SLOWPOKE à bas flux de neutrons. On y parle du nombre déterminable d’éléments, l’exactitude et la précision des mesurages analytiques, ainsi que de la corrélation négative du calcium en juxtaposition avec d’autres éléments dans la poterie.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 3 (1978)

A New Method of Radiocarbon Dating: Atom-Counting

E.B. Banning, L.A. Pavlish

Dans la méthode classique 14C, l’âge radioactif est déterminé par le mesurage exact du degré de détérioration des rayons beta. Dans la nouvelle méthode, on compte des atomes individuels 14C dans une prise, par l’utilisation d’un spectromètre collectif ultra-sensible. Cette approche présente plusieurs avantages. Le problème de rayons cosmiques ne se présente pas. Des taux de calcul plus élevées permettront une détermination plus rapide des prises qui sont mille fois plus petites, et aboutiraient peut-être à une plus grande exactitude. On pourra dater un plus grand nombre de matériaux n’ayant seulement besoin que de prises en milligrammes. Pour cette raison, les objets d’art précieux pourront être datés sans changements significatifs. Actuellement on procède à des recherches sur une machine à compter les atomes de type 14C.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 3 (1977)

The Use of a Diamond Cell Microsampling Device for Infrared Spectrophotometric Analyses of Art and Archaeological Materials

Marilyn E. Laver, R. Scott Williams

Ce papier décrit les applications d’un appareil de cellule à diamants à prises microscopiques pour des examens spectrophotométriques infra-rouge ainsi que les résultats de tels examens sur une vaste étendue de matériaux artistiques et archéologiques. Les avantages et les limitations de l’appareil sont discutés. On y souligne l’utilisation de cette technique relativement au plan analytique de l’Institut canadien de conservation.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 3 (1977)

Conservation of an 18th Century Harp Soundboard: Puncture Damage

Robert L. Barclay

Description de la réparation d’une perforation rectangulaire dans la caisse de résonance d’une harpe du XVIIIe siècle. L’emplissage de la perte et les retouches de la réparation complétés sont expliqués.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 3 (1977)

Conservation of an Abused Painting: Portrait of a Young Lady by G. Gerhard

June B. Bramall

Description de la couche picturale d’un portrait de Gerhard (1865), extrêmement fragile et porté au clivage en cuvette et écaillement. Discussion de la consolidation de la peinture et de la couche d’apprêt ainsi que de la découverte lors du nettoyage de plusieurs endroits démontrant de mauvaises retouches et une tentative antérieure d’aplatir le clivage en cuvette en frottant avec du papier de verre.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 3 (1977)

Conservation of an Oversized Painting: Slim Jim by Rowland Lee

Barbara W. Keyser

Description du nettoyage et doublage d’une peinture mesurant 1,90 x 2,93 mètres. Cette œuvre, Slim Jim, de l’artiste Rowland Lee de la Colombie Britannique, fut doublée en trois sections sur une table chauffante munie d’une pompe à vide.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 3 (1977)

Modifications to a Convectron Mark II Vacuum Hot Table

James K. Welsh

Une table chauffante (munie d’une pompe à vide) endommagée, fabriquée par Convectron Inc. (numéro du modèle : VHT MK-II MOD I) fut réparée pour le Centre de Conservation du Pacifique de l’Institut canadien de conservation. La construction de la table est faible en ce qui concerne la longévité des relais à semi-conducteur utilisés. Des modifications furent effectuées pour fournir chaque relais avec son propre souillard thermique et fusible. Des lumières indicatrices furent posées pour signaler des fusibles brulés qui accusent des endroits froids à la surface de la table.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 3 (1977)

Conservation of Two Athapaskan Caribou Hide Robes: Ballpoint Ink Removal

Thomas G. Stone

Deux robes en peau de caribou faisant partie de l’exposition « Les Athabascans, ces étrangers du Nord » furent vandalisées avec de l’encre bleue de stylo à bille, pendant leur exposition à Anchorage. Plusieurs traitements chimiques, mécaniques et combinés furent évalués sur du matériel d’épreuve. Un traitement purement mécanique – l’utilisation de Dumont No. 3 Microforceps sous un microscope stéréoscopique – fut choisi. Les méthodes subséquentes pour reproduire la texture de la surface et la couleur des robes, sont décrites.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 3 (1977)

Conservation of an Inuit Sealskin Float: Reformed Around Meteorological Balloons

John H.A. Grant

Description du traitement d’un flotteur Inuit en peau de phoque qui fut écrasé et tordu. Ce flotteur, avant traitement couvert d’huile dégradée et chiures de larves, souffrant de multiples crevaisons provenant de dommages d’insectes, fut requis, pour fin d’exposition, dans un état gonflé et d’apparence utilisable. Le flotteur fut nettoyé, trempé dans de l’eau et reformé autour d’une paire de ballons météorologiques.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 3 (1977)

Conservation of Two Whale’s Bone Fittings: Reconstruction and Support

B. Ann Krahn

Description de la conservation de deux objets façonnés en os de baleine, DGRw4:3011 et 3012, excavés en 250 morceaux. Ces armatures semi-cylindrique semblent avoir servi comme bouclier d’arrière bras et varient entre 1,0 et 2,5 mm d’épaisseur. La reconstruction pour approcher leur forme originale est décrite. Le redressage fut accompli sur un noyau couvert de plasticine modelée, et les fragments furent collés ensemble et sur une doublure de crêpeline de soie avec un adhésif d’acétate de polyvinyl. Un moulage était nécessaire pour la préparation d’un support adéquat en acrylique transparent pour chaque objet; à cette fin, l’os poreux et fragile fut isolé de la matière de moulage par une feuille mince d’antimoine de plomb qui a rendu efficacement des détails.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 3 (1977)

Conservation of a 1780/81 Atlantic Neptune

Charles A.E. Brandt

Description de la conservation du livre Atlantic Neptune, en deux volumes, datant de 1780 à 1781 et comprenant 176 cartes, vues et pages titres, avec aquatinte en couleur ou monochrome. La reliure de cuir était désagrégée, les plats étaient détachés de l’épine, le papier était très acide et sale, et il y avait un transfert considérable des encres d’imprimerie aux pages en face, produisant des images reflétées. Il fut nécessaire de neutraliser le papier, y fournir un agent tampon, enlever les images reflétées en blanchissant le papier, recoudre et relier les volumes en utilisant toutefois les papiers marbrés fait à la main qui se trouvaient sur les plats originaux des livres.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 2 (1976)

The Analysis of Selected Staffordshire Earthenwares

Charles G. Costain, James F. Hanlan, Gary W. Vanloon

L’analyse chimique fut établie en tant que moyen scientifique pour distinguer les divers groupes de poterie ancienne de périodes et/ou d’endroits très différents. Quoi qu’il en soit, cette méthode n’a pas été mise en application pour la comparaison de poteries plus récentes d’origines plus proches. Nous avons expérimenté avec la diffraction de rayons X, la fluorescence aux rayons X, l’analyse différentielle thermique, la spectroscopie d’émission, et la spectroscopie d’absorption atomique en vue de découvrir des critères diagnostiques pour identifier de diverses poteries de la région du Staffordshire de la période v. 1760-1830. Les quatre groupes étudiés furent : « creamware », « pearlware », poterie à couleur de crème (« cream coloured earthenware »), poterie blanche raffinée (« refined white earthenware »). Les résultats de ces analyses seront exposés et discussion de leur utilité et plus particulièrement leurs limitations comme indicateurs de type et période sera donné. Les problèmes éprouvés lors de la prise d’échantillons et la non-homogénéité de la poterie seront aussi considérés.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 2 (1976)

Fungicide Treatment of Eskimo Skin and Fur Artifacts

Mary-Lou E. Florian

Environ 1500 objets en peau et fourrure étaient couverts d’une forte couche de champignons « après défaut » dans les contrôles de l’entrepôt à froid produisant une humidité relative de 80 %. Identification et paramètres de croissance des champignons sont discutés. Matériaux et méthodes de fabrication de ces objets sont revisés. En vue de prévenir la contamination en d’autres régions du musée, les objets furent vaporisés avec du « Lysol Spray » (produit commercial) comprenant une solution aqueuse de 68 % alcool éthyle et 0,1 % ortho-phénylphenol. Des épreuves ont démontrées l’efficacité de ce fongicide qui semble avoir aucun effet de détérioration sur les objets. La suite des procédures requises afin de résoudre les problèmes généraux sous de telles circonstances, et résumée.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 2 (1976)

The Conservation of a Beaded Belt

Marilia C. Gomes

Ici décrit, les matériaux et la méthode de fabrication d’une ceinture perlée, aussi désignée sous le nom de « Ceinture Tecumseh » provenant de Fort Malden, Parc National Historique, Amherstburg, Ontario. Suivant des tests de nettoyage avec en premier lieu, un détergent anionique (Orvus) et en second lieu, avec l’ « Airbrasive », on opta pour cette première méthode. Le procédé de nettoyage ainsi que les matériaux utilisés pour le traitement de conservation sont explicitement décrits ci-après. La teinture et le renouement des fils lâches exigent autant d’habilité que de patience.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 2 (1976)

The Use of a Low Pressure Cold Lining Table in the Conservation Treatment of a Large Severely Damaged Lithograph

Joseph Halmy

La méthode de doublage à légère pression avec le système d’adhésion « Nap Bond » fut développée par V.R. Mehra d’Amsterdam. Nous avons choisi cette méthode pour doubler une lithographie avec une série de déchirures compliquées en vue des avantages suivants : l’opération utilise peu d’humidité ce qui élimine toute distorsion du papier; une fois que les arêtes des déchirures sont placées, elles restent en place grâce à l’effet de succion de la table. La table utilisée fut construite d’après les spécifications du Dr. Mehra à Amsterdam. Cette lithographie commerciale de 127 cm par 88 cm fut premièrement doublée avec du papier de soie japonais, et renforcée avec du tissu de nylon. Les adhésifs utilisés furent une colle d’amidon et méthyle cellulose (papier de soie), et ensuite Plextol (copolymer acrylique) – Natrasol (carboxyméthyl cellulose) pour le tissu renforçant. Notre expérience démontre que la table à légère pression peut être efficace dans le traitement du papier endommagé où la présence d’humidité peut causer certains problèmes.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 2 (1976)

Techniques in Serial Sculpture in the 19th Century

Rustin S. Levenson

« Metamorphoses in 19th-Century Sculpture », une exposition qui eut lieu au Fogg Art Museum du 19 novembre 1975 au 7 janvier 1976. On y trouva notamment, des œuvres par Houdin, Barye, Carpeaux, Rodin, St. Gaudens et French, à différentes étapes de leur « métamorphose ». L’étude technique de ces pièces diverses nous permet de toucher ce terrain problématique qu’est la sculpture en série. Afin d’établir la chronologie, la technique, l’authenticité et l’originalité de ces pièces, nous avons recours à des examens de surface et considérons les dimensions ainsi que toute documentation antérieure. Un aperçu de l’étendue des recherches futures sera cité ci-après.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 2 (1976)

Contemporary Art – Conservation and Reconstruction

Stewart A. Meese

Du 24 mai au 6 juillet 1975, la Galerie Nationale du Canada a présenté une exposition majeure de peintures et objets à trois dimensions de l’artiste américain Donald Judd. Les préparations pour l’exposition impliquaient l’Atelier de la Galerie Nationale et le laboratoire de Restauration et Conservation dans les traitements de restauration et conservation ainsi que de la reconstruction de plusieurs objets antérieurs, sous la surveillance proche de l’artiste et Brydon Smith, Conservateur d’Art Contemporain à la Galerie Nationale du Canada. L’engagement du laboratoire de Restauration et Conservation dans la reconstruction d’objets d’art se dévie un peu de sa fonction traditionnelle dans une galerie, mais indique le changement d’attitude nécessaire quand on fait face à l’art contemporain.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 2 (1976)

The Ideal of the Ideal Environment

George deW. Rogers

Le concept d’un environnement idéal pour l’exposition et l’entreposage d’œuvres d’art, objets culturels, et matériel d’archives est une conséquence du fait que la détérioration est une fonction de l’environnement et du temps aussi bien que la composition de la matière. Diverses personnes ont, dans le passé, proposé des niveaux constants de température, humidité, lumière et pollution qui pourrait constituer un tel environnement idéal pour plusieurs types de matériaux. Ces niveaux sont examinés, les problèmes pratiques quant à leur création et maintenance sont discutés, et nous tentons d’évaluer la faisabilité d’un environnement constant en vue de la construction canadienne et des restrictions climatiques. De cette étude, un contrôle basé sur des niveaux de minimum et maximum acceptables paraît faisable, et ces niveaux pourront former un ensemble de base de contrôles indicateurs pour les musées, galeries, et archives au Canada.

[ téléchargement non disponible ]

J.IIC-GC VOLUME 2 (1976)

New Concepts of Lining – A Summary of Present Trends

Mervyn Ruggles

Le rentoilage de tableaux de chevalet est devenu, il semble, procédure courante ou 18e siècle. Les adhésifs utilisés furent des mélanges de colle animale et colle de farine combinées avec d’autres produits tels que la térébenthine de Venise, la mélasse, du fromage et huile de lin. Des fers chauds furent nécessaires pour lier la nouvelle toile au support original. Fréquemment, ces fers étaient trop chauds et provoquaient des cloques sur la surface picturale. Il n’y avait aucun moyen de mesurer ou maintenir une température uniforme et sûre. L’introduction de l’adhésif thermocollant à base de résine et cire a emmené des avantages. L’invention de la table chauffante à succion a fourni un moyen de régler la température et la pression. Malheureusement, l’adhésif de résine et cire a parfois occasionné assombrissement de la couche picturale. Trop de pression avait tendance à produire l’empreinte du tissage et amplification de la texture. Des procédures de rentoilage récentes utilisant la table froide de rentoilage et l’à vide, ainsi que des tissus synthétiques et des adhésifs non-colorants éliminent beaucoup de ces problèmes.

[ téléchargement non disponible ]