Qu’est-ce que la restauration?

La restauration est l’ensemble des mesures visant à protéger le patrimoine culturel pour le futur. L’objectif de la restauration est d’étudier, de documenter et de conserver les qualités importantes sur le plan culturel d’un objet tout en limitant le plus possible les interventions. La restauration englobe l’examen, la documentation, la conservation préventive, la préservation, la restauration et la reconstruction.

Grâce à leur formation et à leur expérience, et guidés par un Code d’éthique, les restaurateurs sont en mesure de proposer les solutions les plus efficaces pour prendre soin d’un objet et le traiter selon la situation, en plus de pouvoir déterminer comment le traitement doit se dérouler.

Les restaurateurs adoptent les principes de conservation préventive, ce qui comprend les mesures concernant l’environnement dans lequel un objet se trouve afin d’éviter les dégâts causés par des agents de détérioration. Les principales causes de détérioration sont les forces physiques, les voleurs et les vandales, le feu, l’eau, les parasites, les polluants, la lumière, les rayons ultraviolets, la température inadéquate, l’humidité relative inadéquate et la dissociation.

Les restaurateurs ont pour philosophie que moins donne plus. Une intervention de restauration trop importante peut causer une perte de renseignements sur la façon dont un objet a été fabriqué et sur ce qui lui est arrivé. La restauration ne veut pas dire de remettre un objet en parfaite condition. Le degré d’intervention est choisi en consultation avec le propriétaire ou gardien de l’objet.

Les restaurateurs respectent l’histoire de l’objet. La préservation d’un objet ne se limite pas nécessairement aux matériaux d’origine. Les réparations ou modifications antérieures, ou les traces d’utilisation, comme l’usure des outils, peuvent avoir une valeur historique.

Les restaurateurs comprennent les matériaux. Les matériaux employés par un restaurateur doivent, autant que possible, pouvoir être enlevés ultérieurement et ne doivent pas entraîner des dommages subséquents. De nombreux matériaux, y compris bon nombre de plastiques, papiers, adhésifs, rembourrages, revêtements et détergents ne répondent pas à ces critères.

Les restaurateurs savent distinguer les réparations de l’état original. Bien que les traitements passent souvent inaperçus, il faut toujours s’assurer qu’il soit possible de distinguer, après un examen approfondi ou par d’autres moyens, la différence entre les matériaux d’origine et la réparation. La documentation des traitements joue donc un rôle crucial dans la possibilité de distinguer un élément original d’un ajout.

Les restaurateurs assurent le suivi écrit et photographique de leur travail afin de documenter l’état de l’objet avant et après un traitement, en plus du traitement lui-même. Ces renseignements servent de référence au propriétaire, au conservateur, aux chercheurs ou aux restaurateurs.

Devenir restaurateur

Les restaurateurs possèdent l’instruction, les connaissances, les aptitudes et l’expérience pour élaborer et réaliser les activités de restauration conformément à un code d’éthique établi. Les restaurateurs sont souvent désignés en fonction de leur domaine de spécialisation, par exemple, les restaurateurs d’objets, de tableaux, de textiles, de papier, de meubles ainsi que les scientifiques de la restauration. Au Canada, la formation en restauration est généralement dispensée dans des établissements scolaires et l’expérience s’acquiert dans le cadre de stages et d’occasions de perfectionnement professionnel.

Les programmes de formation en restauration au Canada

Au Canada, les programmes de formation peuvent se dédier uniquement à la restauration ou comprendre des cours de soins des collections dans le cadre d’un programme d’études élargi. Pour réussir en restauration, il faut détenir une profonde connaissance de l’histoire de l’art et des matériaux en plus de maîtriser les sciences (la chimie et la physique en particulier), ce qui forme les fondements de la prise de décision dans le contexte des principes éthiques acceptés en restauration. L’orientation du programme peut varier en ce qui a trait à l’expérience en traitement de restauration, aux soins généraux des collections et aux autres activités connexes. Les exigences d’admission et le nombre d’inscriptions varient selon les établissements; l’ACCR vous recommande d’explorer les divers domaines de la conservation-restauration et d’évaluer chaque programme avant de faire votre choix.

  • Collège Algonquin : Diplôme spécialisé, études muséales appliquées
  • Université Athabasca : Certificat, gestion des ressources patrimoniales
  • Université Athabasca : Diplôme d’études post-baccalauréat, gestion des ressources patrimoniales
  • Université Carleton : Diplôme d’études supérieures, conservation de l’architecture
  • Collège Fleming : Certificat d’études supérieures, conservation et gestion du patrimoine culturel
  • Collège Fleming : Certificat d’études supérieures, gestion et conservation muséales
  • Université Queen’s : Maîtrise en restauration de l’art, avec spécialisation en tableaux, papier, artefacts ou science de la restauration
  • Université Ryerson : Maîtrise en arts, préservation et gestions des collections de films et de photographies
  • Université de Victoria : Certificat de spécialisation professionnelle, gestion des collections
  • Willowbank School of Restoration Arts : Diplôme, conservation du patrimoine

Trouver un restaurateur

Les professionnels de la restauration sont formés spécifiquement aux soins préventifs et à la stabilisation active des objets dans leur domaine de prédilection. Au moment de choisir et d’embaucher un restaurateur, sélectionnez la personne qui selon vous proposera les meilleurs soins possible pour votre objet ou votre collection. L’ACCR recommande aux personnes à la recherche des conseils d’un restaurateur de consulter le site Web de l’Association canadienne des restaurateurs professionnels (ACRP), organisme à but non lucratif qui adopte un processus d’accréditation par les pairs comme condition pour devenir membre.